César 2018 : une votante exclue de l’Académie pour avoir visionné tous les films sélectionnés

L’Académie prend la tradition très au sérieux : la votante, dont c’était la première participation, a fait preuve d’un ” excès de zèle ” susceptible, par contraste, de ternir l’image des autres membres de l’Académie, qui votent traditionnellement dans toutes les catégories pour les deux ou trois films qu’ils se souviennent avoir vu l’année précédente.

Inédit : ils réussissent un tournage sans Talkies-Walkies

C’est un grand cap qui vient d’être franchi pour le technicien moderne qui plonge depuis bientôt 20 ans dans une communication animale par hautes fréquences, celles des Talkies-Walkies. Car Rudy Alogue, directeur de production dynamique, a fait le pari fou d’interdire complètement l’usage de ces derniers sur le tournage d’une série qui vient tout juste de s’achever.

La méthode Coué désignée méthode officielle des assistants réalisateurs en annexe III

Au terme d’un séminaire de trois jours intitulé Du plan de travail au miracle perpétuel : le travail d’assistant réalisateur sur un film en annexe III, l’AFAR (Association Française des Assistants Réalisateurs de fiction) a officiellement instauré la méthode Coué comme méthode de travail officielle sur les films à petit budget. Beaucoup d’observateurs avertis y voient une sortie de crise inespérée.

84% des électros simulent lorsqu’ils prédisent les fausses teintes

Combien de temps un technicien français passe-t-il à attendre, prêt à lancer le moteur à tout moment, suspendu aux lèvres d’un chef électro vissé à son verre de contraste pointé vers le soleil ? Outre les risques de torticolis et d’ennui chronique, les enjeux des paroles de l’électro sont critiques lorsque le temps vient à manquer. Et pourtant, les révélations fracassantes d’une étude de terrain viennent remettre en cause la croyance quasi-religieuse que le cinéma français portait jusqu’alors aux prédictions météo des chefs électriciens de France et de Navarre.

Trois conseils d’un ninja pour remballer pendant les sons seuls

Dans une société qui prône la pluridisciplinarité et la polyvalence, voici un programme qui a de beaux jours devant lui : Tatsumi Okamion, machiniste japonais et ninja amateur, a été invité en France par l’ADP (Association des Directeurs de Production) pour intervenir auprès des techniciens français sur le thème de la remballe. L’objectif ? Acquérir des compétences de discrétion et d’efficacité pour remballer pendant les sons seuls et ainsi économiser de précieux quarts d’heure de travail. Dans un contexte de budgets en baisse, l’initiative a pour but de dynamiser la profession et soulager les directeurs de production.