Sur le tournage de ‘Silence’ : pas d’équipe son, 27 plans par jour

10 thoughts on “Sur le tournage de ‘Silence’ : pas d’équipe son, 27 plans par jour”

  1. Avatar
    Bleitrach says:

    Est-ce un canular ? En 22 ans de plateaux, je n’ai jamais vu un ingénieur du son avoir le pouvoir décrit dans cet article. S’agit-il d’un règlement de comptes personnel de l’auteur de l’article, ancien assistant camera ?

  2. Avatar
    Raoul says:

    nimportenawakkkk ! c’est le gorafi des tournages ou quoi ? :-))) les pauv ‘ équipe son qui se retrouvent souvent les parents pauvres des tournages, obligés de se fourrer dans les coffres de voitures, de percher malgré la lumière du dieu chef-op, de prier les ballast des hmi ou les dimmer d’arrêter de ronfler, d’encaisser les fantasmes des réal qui veulent du son de type doublage en prise directe !!!!! en tous les cas, cet article est très drôle !!!!!

  3. Avatar
    romain says:

    N’importe quoi. Et la raison économique de gain de temps au tournage est annulée par le boulot de construction du son en post prod. Cet article ne parle même pas de l’intérêt esthétique d’un tel choix, de la raison par rapport au projet du film….. nul.

  4. Avatar
    Perchman depuis 15 ans says:

    Ha ha ha le « pouvoir » de l’équipe son sur un plateau ??? Aux USA ???? Monsieur le journaliste, venez voir comment se passe un tournage une fois dans votre vie et ravalez votre diarrhée verbale pleine de fiel…

    1. Avatar
      Perchman depuis 15 ans says:

      Désolé over reaction de ma part !!! J’ai cru que l’on était sur so film !!!!
      Donc réaction inverse : bravo pour l’humour !!!

      1. Omar Lupin
        Omar Lupin says:

        Toute la rédaction apprécie le beau joueur en vous ! Merci pour le compliment au passage 🙂

  5. Avatar
    Sim says:

    « On pouvait déclencher la caméra quand on voulait, et voler de magnifiques moments de vie et de jeu ! »
    Et les moments de vie et de jeu sonores… C’est bien dommage… Le pire, c’est peut être d’essayer de nous faire croire que tout ceci est à la faveur de l’artistique, alors qu’une nouvelle fois, le but est purement financier: « Un chiffre résume à lui seul le bond d’efficacité : la première semaine a permis de tourner 27 plans par jour, au lieu des 10 à 12 habituels. ». Voila l’unique raison.

  6. Avatar
    david sarrio says:

    Le sujet du film a permis une petite révolution sur le plateau : la fin de l’hégémonie de l’équipe son, trop souvent prioritaire sur le plateau au détriment de l’image. » Nan mais ???!!! Je suis réalisateur…Je suis tjs désolé de lire ce genre d’absurdité.

  7. Avatar
    david sarrio says:

    Ou alors…En lisant les com j’ai l’impression que c’est une blague. SoFilm fait du Gorafi ?

  8. Avatar
    Alexandre Baranger says:

    J’ai failli me faire avoir, merci de penser à nous (le son) 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.