Catégorie : Portraits

À Camerimage, un machiniste français popularise le « french pickup », le pickup où on refait tout le plan

Il n’a peut-être pas inventé la pratique, mais il en a officialisé le nom : Tom Avalaisse, chef machiniste de cinéma français, a donné ses lettres de noblesse au « french pickup », cette pratique typiquement française qui consiste à annoncer un pickup avant de finir par reprendre au début de la prise. Nous l’avons rencontré à Camerimage, où il est venu parler de son procédé à qui veut bien l’entendre. L’exception culturelle française n’a pas fini de faire rêver le monde.

Il simulait l’accent du Sud-Ouest depuis 20 ans pour bénéficier de la sympathie des productions

Renan Carcassonne, chef opérateur de long-métrage depuis plusieurs années, jouait un rôle construit depuis ses débuts d’assistant opérateur. Accent chantant, haleine anisée et boules de pétanque dans le sac à dos, ce natif de Lille s’était pris au jeu d’une vie d’agent infiltré au service de sa carrière. Son but ? Devenir le Marcel Patulacci du cinéma français.

Étienne, assistant opérateur : “la stagiaire régie n’était pas la femme de ma vie”

Les yeux creusés, le visage accablé, Étienne (un prénom d’emprunt) joue nerveusement avec la sucrette de son café serré. Il a demandé à nous rencontrer, en cette période de rentrée parisienne, pour témoigner de sa douloureuse épreuve : une relation tuée dans l’œuf, en tournage, qui le hante depuis des jours. Émus par une histoire qui résonne en chacun de nous, c’est tout naturellement que nous avons décidé de la partager.

Chef opérateur, il part en vacances d’été en Finlande pour les chiens et loups

Il est 4h10 ce vendredi de juillet, dans un camping proche d’Helsinki, en Finlande. Assis sur les marches de son mobil-home de location, Étienne Carlon admire une nouvelle fois le soleil se lever sur le camping. “Je ne m’en lasse pas, c’est magique”, nous confie-t-il entre deux photos prises sur son smartphone, hashtag sans filtre évidemment. À l’affût depuis une heure du matin, il a goûté aux joies simples d’une aurore de plus de deux heures. Arrivé en Finlande le samedi précédent, Étienne n’en a raté aucune, ni aucun chien et loup d’ailleurs.

Stéphane, réalisateur de métier, régisseur de passion

Stéphane est réalisateur de profession, il fait ses heures et fait vivre sa famille en réalisant plusieurs films par an. Mais dès que l’occasion se présente, il essaye de vivre de sa passion, la régie. Rencontre.